Nicolas Dieterlé poète, artiste, visionnaire

Nicolas Dieterlé (1963-2000) se voyait lui-même comme un moine et un poète. Moine il l’était, dit-il, par sa quête de la Beauté divine, poète il l’est autant par la flamboyance et la force évocatrice de son écriture que par la lumière qui émane de ses dessins.

Nicolas, qui lisait Novalis et les romantiques allemands, et dont nous buvons la leçon d’écriture, une leçon de vie qu’il se donnait à lui-même : « Quand tu écris « oiseau », rien qu’« oiseau », imagine quel oiseau bariolé se met à respirer en toi, te brûle les poumons »
Nicolas, qui nous touche par ses paroles : « Ne vois-tu pas que c’est l’âme qui resplendit ainsi en toi et autour de toi ? »
Nicolas, un frère qui cheminait avec nous sans que souvent nous le sachions, un compagnon atteint par la foudre de l’angoisse mais dont la vision joyeuse éclaire encore nos sentiers.
En visitant le site de La Pierre et l’oiseau, faites connaissance avec lui à travers ses textes, ses œuvres picturales ou  en visionnant le film « Correspondances » réalisé par Joëlle Thienard.

Jean-Claude Morera,  ancien président de l’association  « La Pierre et l’Oiseau »

 

Douze oeuvres de Nicolas Dieterlé sont actuellement exposées au Musée de Singapour jusqu’à la fin de l’année

https://www.parkviewmuseum.com/current-exhibition

 

 

Le commentaires sont fermés.